Download 50 petites expériences de psychologie du manager pour mieux by Patrick Amar PDF

By Patrick Amar

Show description

Read Online or Download 50 petites expériences de psychologie du manager pour mieux réussir au travail PDF

Similar french_1 books

L'Année du contact : D'autres intelligences sont-elles à l'oeuvre dans l'univers ?

L'intelligence est-elle los angeles selected du monde los angeles mieux partagée ?
Cette query, les lecteurs de Jean-Pierre Petit, astrophysicien, ancien directeur de recherches au CNRS, ne pourront manquer de se los angeles poser au terme d'une histoire qui va les confronter à l. a. fois à l'intelligence humaine, animale, artificielle et - qui sait ? - à d'autres formes d'intelligence encore.
Avec un sens exceptionnel de l. a. vulgarisation et une infrequent acuité dans l'art d'aborder sous un perspective inattendu les grands problèmes de l. a. technology contemporaine, Jean-Pierre Petit hint, à travers cette fiction, d'angoissantes views à notre évolution.

A companion to Alain Chartier (c. 1385-1430) : father of French eloquence

A better half to Alain Chartier: Father of French Eloquence brings jointly fourteen contributions that supply more than a few views and insights into the works of this unparalleled overdue medieval writer. As inheritor to the earlier and usher in of the long run, Chartier reinvented the conventional, no matter if in Latin or French, verse or prose.

Extra info for 50 petites expériences de psychologie du manager pour mieux réussir au travail

Example text

La théorie de l’impuissance acquise, ou théorie du désespoir, suggère qu’un sentiment d’incontrôlabilité prédispose à une baisse motivationnelle, des comportements de passivité et des émotions de découragement. La boucle cognitivo-comportementale peut se décrire ainsi : 54 50 petites expériences de psychologie du manager Sentiment d'incontrôlabilité Confirmation de son impuissance devant l'environnement Inaction Baisse motivationnelle* Anticipation d'échec * « À quoi ça sert de faire quelque chose, puisque cela ne dépend pas de moi » Importance du sentiment de contrôle Des études suggèrent, inversement, qu’un sentiment de contrôle réel ou illusoire augmente la motivation à l’action, développe l’optimisme et une meilleure estime de soi, des éléments essentiels pour être plus… heureux.

De fait, les individus internes, plus confiants dans leur conviction d’agir sur leur environnement, auront une anticipation de succès plus grande, seront donc plus persévérants et connaîtront tendanciellement plus la réussite. Ces réflexions suggèrent l’intérêt d’augmenter le degré d’internalité chez certaines personnes. Le développement 48 50 petites expériences de psychologie du manager de l’estime de soi et une vision plus interne de son action peuvent y contribuer. Développer l’estime de soi L’éventail des possibilités est large : identifier et challenger ses croyances limitantes, reconnaître ses succès passés et s’en féliciter, mettre en place une dynamique de changement avec des objectifs modestes et graduels qui dépendent de soi, s’y préparer minutieusement, oser ; réussir et s’abstenir de relativiser aussitôt la réussite en se disant que cela était à la portée de n’importe qui, accepter les compliments, ne pas céder au perfectionnisme paralysant, mesurer le chemin parcouru et continuer, etc.

Conclusions managériales « Ce n’est pas parce que c’est difficile qu’on n’ose pas. C’est parce qu’on n’ose pas que c’est difficile. » Les travaux sur l’auto-efficacité fournissent une base plus scientifique au concept de pensée positive. Un des éléments constitutifs du sentiment d’auto-efficacité, comme on l’a vu, est la croyance que l’on a sur soi et sur l’environnement. Bandura met par ailleurs l’accent sur l’importance de l’apprentissage social fait d’observation et de modelage de pairs en situation de réussite (« si d’autres y arrivent en faisant cela, peut-être puis-je y arriver moi aussi »).

Download PDF sample

Rated 4.01 of 5 – based on 36 votes